12/28/2017

Debussy, et sa rupture mystérieuse de février 1891...

On sait par une lettre à Godet que Debussy subit une peine sentimentale importante au début de l'année 1891. Sur cette page, j'ai déjà souligné, après d'autres, que l'identité de la personne qui rompt d'avec le musicien reste un mystère, quoiqu'on en dise.

Pour 2018, centenaire de la mort d' A. Debussy, voici une proposition : Misia Godebska aurait été proche du compositeur, lors des années qui précédèrent. Celui-ci aurait commencé à transcrire le nom de sa Belle en musique. Avant Ravel, et pas beaucoup moins que lui.

La publication de mes recherches donnera, je l'espère, des pistes à ceux qui veulent étudier la question.

Peut-être que ce ne sont pas que des coïncidences que la floraison de pièces pianistique de cette époque, leur vente brutale en 1891, Pelléas et Mélisande comme premier amour avoué par Misia, et bien d'autres choses...

Peut-être que ceux qui ont vu dans la lettre à Godet une sorte de testament de Heiligenstadt ne sont trompés que de cible ?...

Peut-être enfin y aurait-il un point commun (c'est le titre de ma thèse), musical et féminin, entre les deux plus grands compositeurs français de cette époque ?

J'attends les commentaires avec impatience...

11/26/2014

A propos de Ravel...

Toutes remarques, contradictions, informations, encouragements ou aides sont les bienvenues... (de la critique étayée à la simple correction orthographique) Merci d'avance DL